11 octobre 2004

Vice City mon amour !

Ca y est : j'ai enfin fini GTA Vice City ! Ou plutôt : "merde, j'ai fini Vice City". Eh oui, je suis tombé littéralement sous le charme de ce jeu. Vous me direz, il était temps, vu que la suite sort très bientôt. Certes, certes ....

Mais il faut savoir que j'ai mis longtemps avant de "toucher" (j'emploie ce mot parce que vraiment, ce jeu, c'est une drogue) à Vice City. Pourquoi ?

La plateforme choisie en premier tout d'abord. Eh oui, je suis un contestataire de longue date vis-à-vis de Sony : je n'ai pas acheté la PlayStation et j'ai attendu Noël dernier pour me payer une PS2. Je vous expliquerai cela dans un prochain blog, car c'est un peu long à raconter, et là n'est pas le sujet. Donc, je disais, développer un jeu d'une telle envergure sur PS2 me semblait une hérésie, du gachis même ... 5Mo de Ram pour afficher les textures, je trouve ça vraiment faiblard, surtout pour un jeu qui simule une ville entière ....

Bref, avec ce choix de plateforme est venu mon premier préjugé : Rockstar, ils ne pensent qu'à faire du fric, c'est pour ça qu'ils ont fait un jeu pour "racailles". Oui, c'est idiot à dire mais je me suis toujours dit que voler des voitures, buter des mecs sans raison, payer des putes ... étaient des thèmes qui ne plaisaient qu'aux racailles. Mon préjugé s'était d'ailleurs confirmé en magasin (j'ai été animateur Xbox en GMS), où toutes les 'cailles arrivaient en gueulant "Woa, trop fort le jeu, on peut écraser les condés et tout !" .... et repartaient avec le jeu.

Puis je me suis rappelé de mes parties de GTA sur Atari (oui, je n'ai pas 15 ans, je connais donc autre chose que la Play .....). C'était marrant 5mn d'écraser les piétons et de voler des caisses de 2pixels sur 2, mais bon, après ça devenait vite lassant. Donc, m'étais-je dit bêtement, GTA Vice City, ce n'est qu'un pauvre remake, donc ça va être aussi chiant à jouer ....

Vint ensuite l'annonce des chiffres de vente : 550 000 exemplaires, un record dans le jeu vidéo en France, le premier du genre à intégrer le top 10 des produits culturels français. Et là, vous avez 2 manières de réagir : soit vous vous dites que ce jeu est un must, c'est pour cela qu'il se vend si bien; soit vous vous dites que c'est le jeu le mieux marketé de la terre (style NFS Underground > oui j'aime pas ce jeu), bien que ce soit une bouse. Bardé de mes préjugés à la con, vous pensez bien que c'est la deuxième solution que j'ai choisie ....

Et puis un jour, je vois une annonce : GTA Vice City sort sur Xbox, et en plus, il bénéficiera des graphismes PC (oui je suis un "consoleux", donc je n'ai pas de PC assez puissant pour faire tourner un jeu en 3D...). Coup de chance, ma copine voulait me faire un cadeau. Ni une, ni deux, je me dis que puisque ça me coûtera rien, autant essayer ce jeu qui fait tant parler.

Et là, ce fut la révélation. Ce jeu, c'est, pour moi, le prototype même de ce que devrait être le jeu vidéo du futur : un gameplay libre + des missions variées. C'est rien à dire comme ça mais c'est tout simplement génial. Je veux me défouler après une journée de cours bien pourris : hop, j'allume ma Xbox et je détruis tout ce qui bouge. Je vous dis pas combien je me suis amusé à créer des "pièges à flics": je crevais les pneus des voitures qui passaient (où je snipais la tête du conducteur), ce qui créais un embouteillage, qui me servait à créer une gigantesque explosion lorsque trop de flics débarquaient. Hin hin hin !! (Petite note à part : je vois déjà Familles de France en train d'utiliser ce passage pour illustrer que le jeu vidéo rend les jeunes violents .... si seulement ils jouaient à GTA, ils comprendraient tout de suite la puissance du truc .... enfin bon, passons ...).

Ca c'est pour le gameplay libre. Puis il vient un moment où vous avez pas envie de tout pêter, mais juste de faire avancer une histoire bien prenante (la Mafia, c'est quand même la classe, surtout quand le héros a une voix bien cassée). Simplement, le jeune d'aujourd'hui (excepté le gros geek de base), n'a pas vraiment le temps de se farcir des missions de 50mn ... Là encore, GTA fait fort puisque les missions sont toutes très courtes, mais la difficulté est corsée. C'est ça qui est génial ! Votre copine met encore un quart d'heure à se maquiller, très bien, ça sera largement suffisant pour se faire une petite partie vite-fait! GTA, outil pour la paix des ménages, vous vous rendez compte ?!

Donc, vous voyez que j'adore ce jeu. Le problème est que je l'ai fini, donc il ne me reste plus qu'à attendre le prochain, qui sort à la fin du mois. En plus, 300 heures de jeu annoncées, ça laisse de la marge ... à moins que ce soit un défaut du jeu, mais ça, c'est une autre histoire dont je vous parlerai la prochaine fois ;-)

Posté par antoneo à 21:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Vice City mon amour !

    wahouaaa tu rigoles pas avec les commentaires twa.

    comme je susi a donf sur animal crossing en ce moment je m'en vais balancer mes premieres impressions.

    Posté par pogman, 12 octobre 2004 à 12:04 | | Répondre
  • Ulaa

    Hé hé,
    On rigole pas sur ce site web

    Posté par Antonéo, 13 octobre 2004 à 18:39 | | Répondre
Nouveau commentaire